Commune de Plélauff  

 

 

Situation   

superficie : 2550 ha

population 1999 : 689 hab.

cours d'eau : le Crénard et le Doré

 

Etymologie 

 

 

Plélauff vient du breton "ploe" (paroisse) et "lann" (ermitage).

Plélauff était, dès 1283, une paroisse du diocèse de Vannes. Plélauff était uni à Lescouët de 1493 jusqu'au XVIème siècle. On trouve la forme Pellan de 1471 et jusque vers 1660. Puis on trouve les formes suivantes : Plouslauff, Ploelauf, Pleslauff, Pellauf, Pellof et Plélauff dès 1790.

 

Patrimoine communal   
 

Si seulement  la chapelle Notre-Dame de la Croix ou Chapelle Sainte-Croix (1485), reconstruite au XIXème siècle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, il convient de signaler également :

- L'église Saint-Pierre (1859).chapelle sainte-Croix

- La chapelle Saint-Melaine (XVIIème siècle).

- La croix de Kernivinen (XVIIème siècle).

- La croix de Croaz-ar-Raden (XVIIIème siècle).

- Le manoir de la Villeneuve (XVIème siècle).borne militaire

- L'ancien presbytère (1769).

- La maison du Roscoët (XVIème siècle), de Coat-Rivalen (XVIème siècle), de Kerauter (XVIIème siècle), du bourg (XVIIème siècle), au Guendol (XVIIème siècle).

 - 5 moulins dont les moulins à eau de Pont-ar-Lann, de Kerdovis, Rohan, Kerjégu-an-Dour, de Pont-Even.

- L'allée couverte de Kerivoalan.

- L'allée couverte du Bonnet-Rouge.

- Deux stèles situées près de la chapelle de la Croix (époque gauloise).

- Deux stèles situées vers le Moustoir (époque gauloise).

 - La sépulture à incinération de Kerauter (époque gallo-romaine).

 - Le camp fortifié de Castel-Cran (moyen âge).

 


( page d'accueil )  (  mail  )